La réserve sauvage d’Alakai

Située à Kauai, la quatrième île de l’archipel, la réserve sauvage d’Alakai compte parmi les attraits touristiques hawaïens les plus visités chaque année. Pour la diversité de ses faunes et ses flores, elle répond spécialement aux attentes des grands amateurs de découverte ainsi que des passionnés de la nature.

La réserve sauvage d'Alakai
La réserve sauvage d’Alakai

Les particularités de la réserve d’Alakai

Couvrant une superficie de 360 hectares, la réserve sauvage d’Alakai est un site à ne surtout pas négliger pour ses différents atouts naturels. Elle rassemble un nombre important de touristes. La particularité de la réserve réside surtout dans la diversité d’espèces d’animaux sauvages qu’elle détient ainsi que dans ses rares variétés de plantes. Hautement protégée, elle représente une grande partie de la beauté de l’île avec sa verdure, sa surface ainsi que son originalité. Cet endroit est aussi connu pour les 16 kilomètres de marécages qui la recouvrent et qui lui offrent ainsi cette vraie facette très sauvage.

Réserve sauvage d'Alakai
Chemin sur la réserve – Creative Commons keppet

Les activités possibles dans la réserve

En plus des visites, la réserve sauvage d’Alakai dispose aussi de nombreux sentiers de randonnées pédestres très intéressantes. Le randonneur peut choisir entre de nombreuses options de visite en rapport à ce qu’il recherche ou bien à ce qu’il veut découvrir. Les visites y sont assistées par des guides spécialisés et polyglottes. Les passionnés des plantes y seront bien servis par les séances de découvertes de nombreux végétaux très rares et introuvables nulle part ailleurs. Au cours des promenades en pleine nature, petits et grands auront l’occasion de rencontrer des animaux sauvages, notamment des singes, des oiseaux sauvages, et bien d’autres encore.

La réserve sauvage d’Alakai est l’un des lieux incontournables qui participent au développement du secteur touristique hawaïen. Chacun y trouvera son plaisir lors des nombreuses visites et aura aussi la chance d’accéder à un milieu très sauvage et encore très naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *